Profil des professeurs, animateurs!

                    

Professeur et chorégraphe de danses latines: CAROLE COUTURE
               Membre actif de l’association bordelaise Colibri à ses débuts de danseuse, Carole s’est ensuite formée à travers divers cours, stages et masterlasses (Paris, Rennes, Marseille, Bordeaux…). Revenant à ses aspirations musicales, elle s’est tout naturellement orientée vers le latin jazz. Après quelques années passées à Paris à donner des cours réguliers au Studio Harmonic et à se perfectionner auprès de talentueux danseurs, elle a rejoint ses racines Bordelaise, enrichie et décidée plus que jamais à vous faire partager sa passion pour la salsa.
Animatrice depuis l'âge de 17 ans, elle possède le BAFA et le BAFD, ainsi que le plaisir de jouer de la musique.
 Elle utilise tout ceci pour enseigner la musicalité aux enfants comme aux adultes, et l'art de la chorégraphie pour mettre en scène et exprimer tout ce que nous inspire cette musique!
Elle a suivit des formations professionnelles en Salsa Portoricaine et en Salsa Cubaine à Paris.Elle a longtemps collaboré en shows, stages et cours de danse avec le regretté talentueux artiste Christophe Leroy Tinan, en exerçant auprès de lui comme chorégraphe et enseignante dans des festivals internationaux et des écoles parisiennes.
 
            Elle enseigne la Salsa Cubaine, Salsa portoricaine; Le Son cubano; la Bachata et ses variantes Moderna, Sensuelle, Dominicaine, Bachatango; le Chacha; le style; les accrobaties; la Kizomba.
 
Enfin, pour son plus grand plaisirs, elle continue de prendre des cours dans toutes les danses possibles (Hip-Hop, Jazz, Urban-Jazz, Comédie Musicale...) pour nourrir son gôut pour la composition chorégraphique et faire vivre les ensembles chorgréphique portés par les classes hebdomadaires , aussi bien que la troupe de l'atelier chorégraphique.

 

Professeur de Rumba et autres danses: Lolo el rumberro    

Professeur de Salsa Portoricaine: Kenneth Moukoutou    

Brice Richard votre professeur de BACHATA,

Il s'est d'abord tourné vers les danses latines, mais la Bachata fut très vite une évidence pour lui, il est influencé notamment par le style espagnol dit "Bachata Sensuel". Ouvert au différents styles de cette danse (bachata moderne, sensuel, dominicaine, urbaine, bachatango, nueva et fusion), il centre sa pédagogie sur la bachata fusion qui réunit plusieurs de ces styles tous complémentaires. Il signe avec l'entreprise campus latino, le premier partenariat d'enseignement de la Bachata dans l'école de danse de Nathalie Theil. Il poursuit parallèlement les compétitions. Depuis quelques années, il assure des postes dans les organisations de Festivals comme en 2015 en tant qu'assistant organisateur du Paris Bachata Festival. Son jeune âge et sa joie de vivre seront vous transporter pour apprendre la Bachata en toute convivialité et simplicité.
Abdoulaye et Marion: professeurs de KIZOMBA ( et RAGGAKIZ) 
Abdoulaye Cissé, d’origine parisienne s’est installé à bordeaux en 2011. Il a débuté sa formation de danseur auprès de l’école populaire AfroJazz. Il vous dira qu’il ne cesse de se former à travers des compagnies telle que Lullaby et diverses cours et stages. Professeur et chorégraphe de danse urbaines ( hip hop, dancehall ) dans de nombreuses structures de la région bordelaise, il s’intéresse aux danses de couple depuis sa rencontre avec sa partenaire Marion.G.
Marion Grenouilleau, danse depuis son plus jeune âge. Après s'être initié à la danse moderne et à la danse orientale elle se tourne vers les danses urbaines en 2011 et s’est développée en prenant des cours et stages en hip hop et dancehall auprès de divers professeurs.
 
Ils vont avoir un coup de coeur pour la Kizomba, une danse qu’ils trouvent complète et riche. Et c’est avec leur expérience, leur goût pour la créativité, qu’ils travaillent sur leur interprétation de la Kizomba.
Le Raggakiz est une nouvelle vision de la Kizomba (danse angolaise) avec des influences Jamaïquaines (Ragga Dancehall).
Cette fusion a différents visages et je ne souhaite surtout pas la définir dans un seul et unique travail ou même prétendre à une nouvelle danse. Chorégraphier des musiques Kizomba en mode Ragga dancehall ou danser la Kizomba sur des riddims adaptés tout cela fait partie de la vision et la direction que prendra notre travail. La troisième version, et non des moindres, est l’adaptation de certains pas Jamaïcains en couple, ce qui demande un gros travail pour trouver les guidages et la connexion qui emmènera le mouvement même chez les danseurs qui ne connaissent pas les pas tels que : Motion, So easy, Cowfoot, Dweet again et j’en passe… Une manière d’apporter à la Kizomba de nouveaux mouvements sans perdre l’authenticité gracieuse et sensuelle de cette danse.

 

Daylin Soto de Hierrezuelo: professeur de REGGAETON

 

Comme toutes les petites filles cubaines, Daylin Soto Hierrezuelo a pratiqué la danse classique pendant 6 ans, avant de poursuivre par les danses populaires cubaines pendant 8 ans. Agée de 25 ans, elle exerce comme professeur de danse depuis maintenant depuis déjà 7 ans et comme professeur de fitness depuis 3 ans, de Paris à Bordeaux, en passant par Nantes et Arès. Passionnée également de danse brésiliennes, elle a exercé ses talents de danseuses également au cabaret TERRE BRASILIS  à Latrennes.
Nous avons la chance de l’accueillir pour nous enseigner une des spécialités de la jeunesse latine : Le Reggaeton !!!
Le reggaeton est un genre musical né au début des années 1990. Chanté en espagnol, il dérive du reggae/dancehall avec des influences hip-hop, et des rythmes de musique d’Amérique Centrale et des Caraïbes. À partir de là, la répercussion d’artistes comme Nando Boom, Gringo Man ou El General a augmenté jusqu’à arriver à un niveau international. Dans les années 80, le rap en espagnol se développe à Porto Rico avec des artistes tels que Ruben Dj (La Escuela) ou Vico C (La Recta Final), et les DJs utilisent des pistes dancehall. Le mélange des rythmes reggae/dancehall avec le rap en espagnol a donné naissance à une fusion qui a évolué jusqu’à ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de reggaeton. Le genre a trouvé son nom en 1994. Le reggaeton a grandi et est passé de genre clandestin à l’un des plus populaires d’Amérique Latine . La combination de la culture hip-hop des Etats-Unis avec le reggaeton de Porto Rico, a permi le déploiement international de ce genre. Le genre a franchi l’atlantique pour se faire connaître en Europe dans les années 2000, alors qu’il cartonne déjà dans toute l’Amérique Latine et les Etats-Unis. Le reggaeton est un genre urbain, compétitif et productif, qui fait danser mais peut aussi faire réfléchir contrairement à ce qu’affirment ses détracteurs : les paroles peuvent être aussi bien légères, que réfléchis ou osées. Il est conçut pour durer et connaît un engouement de plus en plus important en France. La révolution est en marche!